• 19 ~ Électrique

    19 ~ Électrique

    HELLO. J'VOUS AI MANQUÉ ?

    ...

    J'aime les criquets, merc-

    Gebriel : ET TU TROUVAIS QUE C'ÉTAIT UNE BONNE IDÉE DE ME MENTIR PENDANT TOUT CE TEMPS ?

    ... on a vu mieux comme accueil, hein.

    19 ~ Électrique

    Saï : Oh mon Dieu, toutes mes excuses, monsieur parfait ! Désolé d'avoir des phobies sociales ! Désolé d'être incapable d'ouvrir la bouche en face d'inconnu.e.s, désolé que la vue d'une foule me déclenche une crise de panique, tellement désolé, j'aurais dû être parfait comme toi !

    Gebriel : Moi ? Je contrôle pas mes PUTAINS D'ÉMOTIONS !

    Saï : J'y aurais cru, pourtant. T'as vu avec quelle précision t'as simulé de m'aimer, en me regardant dans les yeux, en me faisant l'amour, en me serrant dans tes bras, en me tenant la main quand tu commençais à t'endormir ? Magnifique, faudrait te décerner un Oscar !

    Gebriel : Et on en parle du tien ? J'avais vu quelqu'un simuler des gémissements aussi près de ceux d'un vrai muet. Super.

    Saï : Désolé de pas être parf-

    Gebriel : TU L'AS DÉJÀ DIT, ÇA !

    19 ~ Électrique

    Gebriel : TU M'AS MENTI ! T'AURAIS PU JUSTE ME DIRE QUE T'ÉTAIS ASOCIAL, J'AURAIS COMPRIS. Je suis un être humain, moi aussi, t'es pas tout seul sur cette putain de planète, Saï.

    Saï : Ah-ah.

    Gebriel : Y'a rien de DRÔLE, PUTAIN.

    Saï : Je suis atteint de MUTISME SÉLECTIF, PAUVRE CON.

    Gebriel : T'AURAIS PU ME LE DIRE, À MOI.

    Saï : POURQUOI TOUT LE MONDE CROIT QUE C'EST AUSSI FACILE, BORDEL ? ÇA L'A JAMAIS ÉTÉ, C'EST UNE PURE TORTURE.

    Gebriel : MAIS C'EST ÇA LA VIE. Putain, si tu te forces pas, t'avanceras jamais !

    Saï : Comme tu t'es forcé à démontrer de l'amour pour les filles ?

    Gebriel : EST-CE QUE T'INSINUES QUE J'AI JAMAIS AIMÉ MA CHAIR ET MON SANG ? T'as un de ces culots... POUR QUI TU TE PRENDS ?

     19 ~ Électrique

    Saï : T'AS SIMULÉ UNE RELATION POUR AVOIR UN PLAN CUL ! Tu penses sérieusement que je vais croire sur parole tout ce que tu me dis ? Tu penses que je vais croire tous tes faits et gestes ? Tout ce que t'as fait, c'est me mentir, me mentir, me mentir.

    Gebriel : TU T'EN SORTIRAS PAS AVEC ÇA. J'aime nos filles !

    Saï : C'est quoi le deuxième prénom d'Aeline ?

    Gebriel : Pardon ? Je vois pas le r-

    Saï : Non mais vas-y ! Ça te demande un effort incommensurable de les mettre au lit, alors leur deuxièmes prénoms !

    Gebriel : J-

    Saï : C'est ça. Dégage de chez moi.

    Gebriel : PARDON ?

    Saï : Tu dégages ou je te sors de force. T'as assez joué avec mes nerfs comme ça. Dégage.

    19 ~ Électrique

    Méil : Les papas ! J'ai trouvé une chienne ! On peut la garder, dites ?

    Gebriel : Plus tard !

    Saï : Tu te calmes.

    Méil : Donc je peux pas ?

    Gebriel : Non !

    Saï : Gebriel.

    Méil : Okay...

    19 ~ Électrique

    Méil : Je voulais t'appeler Milou, comme les Tintin, tu vois, mais les papas veulent pas. T'as un papa, dis ? Voix, la chienne a un papa ?

    Probablement. Qui ne voudrait pas d'un chien aussi adorable ?

    Méil : Chienne.

    Pardon.

    19 ~ Électrique

    Méil : C'est pas grave... regarde comment elle est trop mignonne !

    Tu peux pas l'adopter...

    Méil : Elle est trop mignonne quand même !

    C'est sûr, mais...

    Méil : Mais ?

    Tu peux pas. Allez, rentre. Il fait presque nuit, discute pas.

    Méil : C'est juste parce que t'as plus rien à dire, avoue-le !

    C'est pas vrai. Rentre.

    Méil : Si c'est vrai !

    19 ~ Électrique

    T'es resté là toute la journée ?

    Saï : Ouai. L'eau dans la petite bouteille bouge, tu savais ?

    Je veux savoir comment tu te sens, Saï.

    Saï : Tu vois le mec qui s'est planqué dans un placard pendant toute la durée de l'Apocalypse et qui, à la fin, en sort en mode ''qu'est-ce qui s'est passé, pourquoi tout le monde est mort'' ?

    ... euh... à peu près. Continue.

    Saï : Ben c'est moi. Je comprends que dalle de ce qui s'est passé. J'ai l'impression d'avoir médité pendant tellement de temps que le vide dans mon esprit restera vide pour toujours. Je regarde l'osier de la table et j'ai même pas envie de le gratter.

    C'est normal...

    Saï : Non ce l'est pas ! Je devrais être triste, en colère, n'importe q-

    Méil : Papa ! Regarde, j'ai retrouvé Alvin !

    19 ~ Électrique

    T'as bien appris ses classiques à ta fille, bravo, j'suis fier de toi.

    Saï : ... et dis-moi, t'as retrouvé Alvin dans le jardin ?

    Méil : Ah oui, oui, il tournait en rond devant la fenêtre ! On peut le garder ? S'il te plaît !

    Saï : Tu vas le nourrir, nettoyer sa cage, t'assurer qu'il reçoive absolument tout ce dont il a besoin toute seule ?

    Méil : Promis !

    Saï : Alors tu peux le garder.

    Méil : C'est vrai ? Merci, t'es le meilleur !

    19 ~ Électrique

    Méil : Je vais mettre Alvin dans son rongeurium !

    Qu'est-ce que...

    Méil : Bah quoi ?

    Rien, rien...

    Saï : Et tu vas au lit juste après. Il se fait tard.

    Méil : Okaaay !

    19 ~ Électrique

    Aeline : Papa ! Câlin !

    Saï : Ohhh, viens dans mes bras, toi.

    A-do-ra-bles, que je vous dis-je.

    Saï : ... wait. T'étais où, toi ?

    19 ~ Électrique

    Aeline : J'étudiais ?

    Saï : Et moi je suis un poulet ambulant.

    Aeline : Hum...

    Saï : Tu sais que je vais pas me fâcher contre toi si tu me dis la vérité, 'Line...

    Aeline : Je pêchais en bas...

    Saï : Merci. Va te laver, après tu vas dormir.

    Aeline : D'accord...

    19 ~ Électrique

    Ça a l'air tellement simple, la paternité, avec toi...

    Saï : Ce l'est pas.

    Je sais...

    Saï : Hum.

    ... okay, bouge pas, je te mets à jour. Le blond platine d'entre-colo c'est juste pas possible.

    Saï : O... kay ?

    Un, deux, trois...

    19 ~ Électrique

    ... bleu Windex ! Oops, électrique. Tu savais qu'en mélangeant du vert kinda menthe et du bleu - cherche pas, un délire, comme ça -, ça donnerait d-

    Saï : Je veux juste dormir, là tout de suite.

    Okay... ben, bonne nuit.

    Saï : 'nuit.

    19 ~ Électrique

    Bonne nuit ?


    Y'a d'la joie, y'a d'la joie ~
    ... erm.

    Bon.
    Ça peut sembler étrange, mais autant Gebriel c'est mon bébé, je l'adore c'est un des couples les plus ''cutes'' que j'ai eu l'occasion de jouer ça m'a serré le coeur de devoir cliquer sur ''break up'', autant j'ai adoré écrire la dispute ; plus de non-dits, on se balance "tout" ce qu'on a sur le coeur. La constante tension entre les deux m'empêchait de réellement apprécier leur partie (me juge pas, toi, là, au fond), alors l'écriture... c'était juste plus possible. Du coup, yope, j'ai a-do-ré le passage de la dispute (qui était tout de même a bit weird, tbfh) !

    J'ai conscience qu'il leur reste des trucs à régler, hun, BARE WITH ME, I KNOW WHAT I'M DOING WITH THIS

    Màj 18

    Màj 20


  • Commentaires

    1
    Kalou Simlish
    Dimanche 1er Juillet à 15:50

    QUOI MAIS NON, T'AS DIT TOI MÊME QUE C'ÉTAIT UN COUPLE SUPER CUTE, ALORS POURQUOI LE BRISER, tu joues trop avec mes sentiments aujourd'hui ça va pas T.T

    Anyway, j'ai trouvé la dispute très bien écrite, et le fait que tu les fasses parler d'un sujet "tabou" (on note bien les guillemets, hein), ça rend le tout bien plus réaliste ^^

    Et les petites, omg, j'ai hâte de les voir ados :D

    Bref, tout est dit effectivement, peut être que les papas pourront repartir sur de bonnes bases ? Ok, je suis peut être un peu trop optimiste sur les bords, mais l'optimisme c'est bien, ok !? x)

      • Lundi 2 Juillet à 03:23

        PARCE QUE C'ÉTAIT ÉCRIIIT *écho, écho* Gloups, désolé ;;

        Oh, merci, j'avais peur de pas en avoir fait assez / en avoir trop fait... ^^'

        Laisse-moi te dire... que tu ne seras pas déçu ~

        Pas trop quand même, faut pas se leurrer non plus :p Si les papas se reverront, en parleront, calmeront les tensions, retenteront un truc, décideront de ne rester qu'amis ou même de ne plus se parler du tout (barrer les / la notion.s inutile.s)... la réponse bientôt (a)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :