• Saï et les ressuscité.e.s

    Les déboires d'Illana : [1] [2] [3] [4]
    Simself + Ovni : [1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9] [10]

  • [1] La mémoire paumée #1

    Willow Creek - 6h45

    Okay, la maison est magnifique - et jaune, de surcroît. Okay, y'a pas la moindre goutte de pluie. Okay, le paysage est sympathique. Okay, il n'y a aucun risque que je me perde encore plus dans ces rues, tant on voit tout de partout. Mais n'empêche que je n'ai pas la moindre idée d'où je me trouve, à l'heure actuelle. Ni qui je suis, d'ailleurs, pour pousser le truc jusqu'au bout. Et évidemment, autour de moi, y'a pas une seule âme passante pour m'expliquer ce bordel. Mon cerveau me souffle que c'est un gros cliché...

    [1] La mémoire paumée #1

    M'enfin. J'ai tapé un peu mon moi-même, espérant mettre la main sur une carte d'identité, quelque chose qui pourrait m'aiguiller sur ma propre personne, mais, au lieu de ça, j'ai remonté moult étrangetés de mes poches invisibles... J'y ai trouvé un extincteur, des allumettes, de l'essence, une bûche prête à être cramée, une cuillère en bois, une canne à pêche, des vêtements et tout le schinmblick de rechange et des croquettes pour chiens à l'infini. Tranquille, comme ça... Et y'avait encore de la place pour quatre pneus de secours, certaine ! Et la voiture à côté, sans problème.

    Plus utile, j'ai aussi repêché un téléphone plus gros que ma main. Mes doigts ont tapoté l'écran de tous les côtés pendant je sais pas trop combien de temps avant qu'il ne s'illumine, annonçant la venue d'un nouveau message. Heureusement que je n'avais pas pris la peine de mettre en place un mot de passe...

    Gne gne gne''
    « Autumn, Newcrest. Tout de suite »

    ... peut-on m'expliquer ce qui m'est passé par la tête en nommant ce contact ?

    [1] La mémoire paumée #1

    Je me demande surtout pourquoi j'avais de la nourriture pour chiens sur moi, quand même... Bah ! "gne gne gne" me sera peut-être utile sur ce point-là, qui sait.

    [1] La mémoire paumée #1

    En réalité, je n'ai eu qu'à suivre le chemin à gauche de ma maison, tout droit sur le trottoir courbé, pour voir Newcrest se profiler à l'horizon. C'était facile. Dénicher la cachette de cette fichue maison fut bien plus... compliqué, si je puis dire. J'ai eu beau demander gentiment, poliment, chaleureusement et patiemment à toutes personnes croisées, pas une n'a voulu me répondre : demeure maudite, tremblait-on, lieu de mauvais présages, de mort certaine.

    Et puis une certaine Olive a pointé un tournant du doigt, aussi simplement que ça. Elle n'avait pas peur, elle, et c'est ce qui m'a suffit pour frapper à la porte en verre, pas aussi sereine que je ne le voudrais.

    [1] La mémoire paumée #1

    Ce.mec.a.la.barbe.bleue. C'est un extraterrestre ? Est-ce que ça existe seulement ?

    Eh ben, t'en as mis du temps ! qu'il me dit, tout guilleret.

    Gne gne gne... ?

    Qu'est-ce que j'ai dit, ENCORE ? ah. Il ne doit pas être au courant du nom qu'il porte dans mon téléphone...


    Hiii ! Encore un nouveau truc, parce que je sais jamais quand m'arrêter (un jour j'apprendrai à mettre un filtre sur mon imagination) he Mais pas un challenge, pas une histoire... du gameplay scénarisé ! Si si, ça existe... je vais scénariser un peu-pas-mal-beaucoup les screens de ce truc, parce que sinon j'aurai plus rien à raconter au bout de deux screens. Donc rien de prémédité, juste mes idées et envies du moment, le plus possible inspiré des Sims et de leurs mimiques (et compagnie).

    (Articles à taille variable, parce que c'est plus pratique pour moi)

    L'idée m'est venue en regardant mes "vieux" screens de mon Not So Berry (règles FR / VO): je me suis rendu compte que j'aimais vachement mon hértière G3 (donc, Illana), qu'elle me manquait énormément et que j'adorerais rejouer avec elle. Problème, en voulant la ressusciter, j'ai vu que... EA est très con (traduction : mise à jour mal pensée : les esprits peuvent maintenant complètement disparaître de leur tombes. Genre on peut plus les pleurer, donner en offrande ou « libérer l'esprit vers l'au-delà ». Les fantômes ne peuvent donc plus nous rendre visite après un certain temps donné écoulé). J'ai donc dû recréer Illa'. Lucky me, elle ressemble vachement à son ancêtre (Michael, arrière-grand-père) ; j'ai pu prendre celui-ci pour le nez. Refaire la bouche, la mâchoire et le menton assez facilement. Les yeux sont un peu plus grands, rien de trop alarmant. La tête est un peu moins longue (et un peu plus large ?), donc le nez paraît plus large et la mâchoire plus carrée, mais je suis plutôt content du résultat ! On voit direct que c'est pas la même Sim, mais bon, on fera avec...

    Je vous laisse le comparatif... (cliquez pour agrandir ~)

    [1] La mémoire paumée #1 

    Petite explication des gênes... les trucs oranges au-dessus de ses sourcils et la peau blanche aspirine représentent son ascendance pingouin (pho-tos). Comme... un vrai pingouin, devenu humain Sim, si si.

    Bref.

    Allez tchou ~

    Suivant


    1 commentaire
  • [2] La mémoire paumée #2

    On est resté.e.s planté.e.s comme ça, face à face, à se regarder dans le blanc des yeux, jaugeant l'autre du regard comme si c'était la première fois qu'on l'apercevait. C'était bizarre : je suis sûre et certaine que ce n'est le cas ni pour lui ni pour moi, mais je n'arrive pas du tout à mettre le doigt sur une seule syllabe de son prénom. Et puis il a bougé, son bras, sa main, devant mes yeux, comme pour me saluer.

    Il me semble si familier, là, tout de suite, que je suis presque gênée de lui demander comment je m'appelle.

    Hello, la Terre ? T'es toujours là ?

    Mes sourcils se froncent, les siens aussi, et sa bouche s'ouvre en grand, comme s'il était attaqué par une soudaine prise de conscience, qu'il venait de comprendre quelque chose de super compliqué.

    [2] La mémoire paumée #2

    Assieds-toi, je reviens.

    Le canapé est super confortable, en osier teint et recouvert de coussins, mais ça c'est une autre histoire. Je me pose devant la télé toujours allumée et, directement, mes bras presque aussi blancs que mes chaussettes s'éclairent comme des ampoules. Si ça se trouve, je suis en phase terminale d'une grave maladie qui rend la peau blanche et je suis même pas au courant.

    [2] La mémoire paumée #2

    Quand le mec à la barbe bleue est revenu, il avait une de ces têtes ; tout déçu. De quoi, je sais pas trop, mais il s'est assis à côté de moi, sans gêne - est-ce qu'on est de la même famille ? Ami.e.s ? Peut-être qu'on sort ensemble ? -, son visage caché par sa main.

    Okay, je crois que j'ai fait une connerie.

    [2] La mémoire paumée #2

     - Euh... ça arrive à tout le monde ? je tente, peu sûre de moi de ce qu'il veut entendre.

    Essaie pas, ça marche pas, il m'agresse, les yeux toujours désormais levés sur moi. J'ai failli mourir pour ça, bordel !

    Ah ?

    Oui, ah. Tu vois... un jour de sai-wait, on a pas encore les saisons, je dis des conneries. Attends, je recommence. Un jour, y'a un sacré bail, alors que tu regardais ta fille jouer du piano... ben... y'a aucun façon de dire ça, si ? Erm... ben, t'es morte. De vieillesse. Et moi je t'aime, donc je t'ai ressuscitée, avec l'aide de mon mari. Là il est en pleine Apocalypse, du coup il peut pas venir authentifier mes dires, mais va falloir que tu fasses avec et me crois, parce que t'as pas le choix.

    [2] La mémoire paumée #2

    Mais bien entendu... dois-je préciser que je n'en crois pas un mot ?

    T'as pas l'air convaincue...

    [2] La mémoire paumée #2

    Non mais sans blague ?

    Okay... suis-moi, je vais te le prouver.

    [2] La mémoire paumée #2

    C'est comme ça qu'on s'est retrouvé.e.s à Windenburg, après un interminable voyage en voilier. Parce que y'avait pas de vent. Au final mère Nature s'est décidée à nous souffler dessus, et on a fini par débarquer sur une île qui n'avait rien d'inquiétante en soit, mais qui m'inspirait un sentiment de "il va t'assassiner et jeter ton cadavre dans l'eau, fuiiis !". Problème : y'avait pas moyen de fuir. Du coup je me suis contentée de le suivre, en mode "il va me laissée en vie si je le suis et fais tout ce qu'il dit"... mouai.

    [2] La mémoire paumée #2

    Quoique... Si je hurle "bouh !" pendant qu'il est en pleine téléportation, est-ce qu'il prend peur, rate la téléportation et meurt ? Je tiens trop à ma vie d'amnésique fraîchement née pour tenter le coup.

    Vas plus vite ! Je croyais que t'étais sportive ? Saï - apparemment. Moi il me sonne toujours pas les cloches, j'ai dû lui demander - me questionne lorsque j'arrive enfin à sa hauteur. Super endurance et tout. J'avais l'impression d'être au bout de ma vie juste en te regardant t'entraîn-ah, oui, tu t'en souviens pas. Cours, ton corps va faire tilt tout seul.

    [2] La mémoire paumée #2

    Viens, on va se perdre là-dedans.

    Ça donne trop confiance...

    T'as pas le choix.

    [2] La mémoire paumée #2

    Et comment dire... quand j'ai vu les lampadaires au sol, les arbres de plasmafruits, le cimetière au loin et les maisons à l'allure macabre, je me suis mise à hurler.


    (Une minute de silence pour le temps passé sur Photofiltre, à mettre des yeux vairons à mon Simself... alors qu'on voit que dalle si on est pas au courant sarcastic)

    C'est fascinant, l'amnésie, quand même ; y'a moyen de se souvenir qu'une fourchette est une fourchette, mais pas de son propre nom... le cerveau humain :o Je fais des recherches là-dessus et je vous reviens ~

    Précédent

    Suivant


    4 commentaires
  • [3] La mémoire paumée #3

    Arrête de crier, tu vas réveiller les vampires.

    [3] La mémoire paumée #3

    J'ai crié encore plus fort, il a pas compris pourquoi... moi j'ai compris son air blasé et peu impressionné par les lieux quand il s'est mis à courir. Y'a pas moyen que je lui échappe. Il va me rattraper en moins de deux et me bouffer, me pomper tout mon sang, m'aspirer ma force de vie et me laisser retomber au sol comme une vulgaire poupée de chiffon !

    [3] La mémoire paumée #3

    Et puis on est arrivé.e.s devant une porte en fer, pas du tout rouillée et surmontée d'un genre d'arche. Ce serait presque beau si je flippais pas autant.

    Tu viens pas ? il a l'air tout étonné, à me fixer, comme ça, les bras ballants. Tu vas méditer pendant quelques heures sur ta tombe et tu retrouveras la mémoire. Yay ? Enfin, je crois...

    [3] La mémoire paumée #3

    Moi ? Moi, je l'ai laissé chercher dans la partie flippante du cimetière. J'ai préféré la compagnie de l'arbre scintillant à celle des cadavres se décomposant sous mes pieds. Et puis, si ça se trouve, c'est juste un fou qui n'avait rien de mieux à faire, en ce beau jour ensoleillé, et a décidé de se jouer de mes pertes de mémoire comme si mon cerveau était un jouet.

    Si je me cache dans les ruines sans être vue, sans bruit, il va mettre combien de temps à me retrouver ?

    [3] La mémoire paumée #3

    Tu sais, je suis pas aussi doué que mon mari, mais je peux lire tes pensées, si je me concentre assez fort... Quoi ? Donc, tu vas venir m'aider, au lieu de penser des conneries ?

    Humpf. Quand faut y aller...

    [3] La mémoire paumée #3

    T'as l'air d'un gros soleil dans un ciel étoilé, c'est magnifique, que le bleuté lance, réplique sortie de nulle part, alors qu'on lit attentivement les épitaphes à la recherche d'une certaine Illana Clifford. S'il m'avait pas appris qu'il est en fait mon arrière-grand-père, j'aurais probablement apprécié le "magnifique" Au lieu de ça, je me suis focalisée sur le "gros"...

    ... hééé !

    J'ai pas dit que t'étais grosse. T'as les hanches de ta grand-mère, mais t'es pas grosse. Tu devrais même prendre un peu de poids, si tu veux mon av-okay. Viens, ta tombe est pas là, on va aller voir chez nos descendant.e.s.

    [3] La mémoire paumée #3

    J'en ai marre de marcher... je me plains, à la façon d'une gosse capricieuse.

    Tais-toi. Regarde, c'est là.

    Joie, je vais pouvoir méditer sur une tombe...

    [3] La mémoire paumée #3

    L'extérieur est d'une laideur telle qu'on dirait un gros morceau de pâte à modeler, ce qui ne me flanque pas du tout la trouille malgré la noirceur du truc, mais l'intérieur est pas mal. Vide, mais pas mal. Plein de jolies couleurs.

    - Bah ? Y'a person-

    Oh mon Dieu ! je m'écrie soudainement, gagnant un regard effaré de la part de mon ascendant.

    C'est l'odeur de d'ail qui te tourne la tête... ?

    [3] La mémoire paumée #3

    Pas vraiment. Dans un coin de la pièce se tiennent deux couffins, dans lesquels reposent deux adorables bébés, tout endormis, les poings fermés, les lèvres s'ouvrant et se refermant lentement d'une manière qui me rend folle et me fait fondre.

    Elles sont trooop mignonnes !

    - ... ouai, d'accord. Si ça t'intéresse, ta tombe est à l'extérieur...

    [3] La mémoire paumée #3

     - Je peux pas être morte depuis aussi longtemps... ?

    C'est la tombe blanche.

    - Ah.

    - Oui, ah.


    Prendre ces photos m'a rappelé que j'avais commencé un cimetière familial... on applaudit sarcastic

    Précédent

    Suivant


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique